...le secret du sommeil

Le sommeil conserve toute sa part de mystère : nombreuses questions le concernant restent encore sans réponses. La question cruciale qui nous concerne tous est de savoir : Pourquoi devons-nous dormir ?

Le sommeil préserve notre énergie. Pendant le sommeil nous utilisons moins d'énergie pour une raison évidente : nous sommes allongés dans la plupart des cas dans un lit chaud, nous ne devons donc ni combattre le froid, ni exercer nos muscles.

Cela dit, le sommeil n’est pas uniquement de l’économie énergétique, mais nous en avons besoin aussi pour régénérer la capacité de notre corps à maintenir la chaleur et à se protéger contre le froid auquel il devra faire face le lendemain.

Il s'agit ainsi plutôt d’un « maintien de maintien » (conservation de la conservation). On n'épargne pas seulement des calories, mais la capacité de réguler les calories est reconstituée – à savoir des calories fournissant au corps de la chaleur et servant aussi de source d’énergie pour le métabolisme.

Il est bien connu que durant le sommeil notre cerveau ne dort pas, cependant ils travaillent de façon différente qu’à l’état d’éveil. Les zones du cerveau déterminant nos activités de la journée sont à l’état de repos, pendant que ceux qui n’ont que des fonctions réduites à l’éveil entrent en action. La science est loin d’avoir éclairci tous les mystères quant aux fonctions durant les différentes phases de sommeil, mais l’une des choses qui a été découverte mérite que l’on s’y attarde : le sommeil sert à « mettre de l’ordre » dans notre mémoire.
De jour nous somme soumis à un nombre impressionnant d’informations, d’impression et de ressentis. Les données importantes tout comme celles futiles se placent au même endroit du cerveau, dans le mémoire à court terme. De nuit pendant le sommeil, notre cerveau les trie et les répertorie, mettant dans la mémoire à long terme toutes les données qu’il estime utile de garder. Les autres informations ne sont pas répertoriées et donc, ne restant que dans la mémoire à court terme, sont finalement oubliées. Cette phase de triage est primordiale et la raison pour laquelle les personnes atteintes de troubles du sommeil soufrent bien souvent de problèmes de mémoire.

Voici donc en résumé, ces deux effets du sommeil que je viens de décrire :

  • Restauration énergétique : celle-ci nous aide également à régénérer plus vite en cas de maladie
  • Triage des souvenirs : Important pour éviter de surmener notre cerveau en l’accaparant de données inutiles

En cas de troubles du sommeil, les suites logiques sont donc : manque d’énergie et incapacité à se concentrer sur l’essentiel.

Que considère-t-on exactement être un trouble du sommeil ?

Les origines de tels troubles peuvent avoir des raisons multiples, tout comme existent maintes sortes de troubles différente. Signalons en premier lieu que tout rythme de sommeil sortant de la norme moyenne ne signifie pas nécessairement un trouble. Les besoins et rythmes de sommeil se différentient beaucoup selon la personne concernée. Par exemple, pour certains, quatre heures de sommeil sont amplement suffisants, pendant que d’autres auraient besoin d’un minimum de dix heures pour se sentir reposés. L’âge est un facteur qui joue son rôle (un adolescent a par exemple besoin de bien plus de sommeil qu’un adulte), mais la plus grande variable est simplement l’individualité de chacun d’entre nous.
Il est dès lors primordial, avant de déclarer la présence d’un trouble, de tester si cette affirmation correspond à la réalité. Parfois quelques questions suffisent pour s’en assurer, parfois il est nécessaire d’analyser le sommeil en situation de laboratoire. Si trouble il y a, une thérapie s’impose pour assurer une qualité de vie positive. A partir de là, il faut en trouver l’origine.

Notre Institut est spécialisé sur les troubles d’origine non organique. Dans l’éventualité d’une telle origine nous envoyons nos patients consulter l’un des médecins avec lesquels nous travaillons étroitement ensemble.

En ce qui concerne les origines d’ordre psychologiques, elles peuvent être très diverses. Le syndrome de l’épuisement professionnel, la dépression, l’état de stress post-traumatique ne sont que quelques exemples. Parfois les origines sont surprenantes et nécessitent que l’on porte attention sur les habitudes de la personne concernés. Dans son livre intitulé « Un lit pour deux », notre collaborateur Gerhard Klösch a par exemple découvert entre autre, que beaucoup de personnes (surtout les femmes) dorment mal en couple dans un lit conjugal. Parfois les réponses peuvent être aussi « simples » que cela. Il n’en est pas moins difficile de solutionner ce problème qui nécessite beaucoup de compréhension au sein du couple concerné.

Probablement les personnes lisant ce site ont déjà conscience combien de réponses il est possible de trouver dans les mondes de nos rêves. Nos rêves nous montrent (souvent de façon très hermétique) ce que notre subconscient tente de nous communiquer, ce qui le travaille au point de nous dérober notre sommeil. Nos rêves et nos cauchemars ne sont cependant pas que des symptômes ou une source d’information, ils peuvent également devenir la solution aux problèmes. Vous pouvez apprendre plus sur ce thème au fil des pages de ce site ou dans les publications.

Pour finir, je voudrais juste porter votre attention sur le fait que les troubles liés au sommeil provoquent non seulement un malaise psychique et physique pour la personne concernée, mais ils entrainent également des frais considérables pour la communauté, frais liés autant aux frais de traitement qu’à l’incapacité de travail qui résulte de ces troubles.

Dr. Brigitte Holzinger se propose de trouver l’origine des troubles du sommeil et de traiter les symptômes lorsqu’ils sont d’origine non-organique. Elle s’appuie notamment sur la Gestalt-thérapie et la thérapie comportementale pour traiter les cauchemars et les états d’anxiété. Les troubles du sommeil sont traités uniquement par des méthodes non-médicamenteuses (techniques de relaxation, training autogène, restriction de sommeil) dans le cadre de thérapies de groupe ou bien individuelles. Dr. Brigitte Holzinger travaille également avec des enfants concernés par ces troubles.

Plus sous Prestations
ou en Allemand et en Anglais sous Publications et liens